Le blog des cofondateurs de SAFTI

La réussite, ça se gagne !

L’immobilier est l’un des plus beaux métiers du monde ? Oui mais à condition de ne pas rater les six premiers mois.

Je vais vous faire un aveu, lorsque j’ai démarré ce métier il y a maintenant plus de 10 ans (ça ne me rajeunit pas), j’ai songé jeter l’éponge au bout de quelques semaines.

J’imaginais sûrement que je me lançais dans une activité qui nécessitait peu d’efforts et autorisait beaucoup de rentabilité.

J’ai alors rapidement compris qu’il fallait que je me retrousse les manches sous peine de perdre les sommes investies à l’époque.

En début d’activité, il me paraît primordial de s’entourer de développeurs de confiance et d’écarter de son chemin les destructeurs d’enthousiasme, ceux-là même toujours très habiles à livrer des conseils et des visions mais jamais efficaces dans l’action. Et pourtant chacun sait qu’une vision sans action n’est qu’une hallucination.

illustration Blog

Même si au fond de moi j’ai conscience que les bonnes recettes ne font pas les grands cuisiniers, permettez-moi de vous résumer les ingrédients essentiels pour mijoter une bonne réussite :

– Tout d’abord une bonne dose de motivation;

– Ensuite ignorer les destructeurs de confiance;

– Ne pas oublier d’oser et encore oser sans arrêt;

– Enfin comprendre et accepter l’idée que les six premiers mois d’activité sont déterminants.

Car bien que nous vendons de l’immobilier à crédit, le succès lui ne s’achète pas à crédit. Il faut payer d’avance !
La préparation, c’est 90 % du succès !

 

5 Commentaires jusqu'ici.

  1. Tout à fait d’accord avec ce qui est dit.
    Ne pas baisser les bras, toujours rebondir.
    Et puis aussi, ne pas hésiter à partager les expériences de chacun entre agents SAFTI, se donner des conseils les uns les autres.
    D’ailleurs, très bonne initiative cette convention en novembre.
    Encore merci aux co-fondateurs et leur équipe pour leur travail, leur dynamisme et leurs encouragements.
    A bientôt.

  2. labarussias dit :

    Exactement.

    Et surtout ne jamais se reposer sur ses lauriers. Ne jamais croire que tout est acquis.
    L’immobilier est passionnant que si l’on croque dedans à pleines dents.

    Vive L’immo, vive SAFTI !!!!

  3. Aujourd’hui 10 septembre, cela fait exactement 1 an que je travaille via le réseau SAFTI.
    Quelques bas (comme dans tous domaines), mais surtout beaucoup de hauts et la satisfaction d’être enfin reconnue dans mon secteur (pour exemples : un notaire local m’a confié sa villa à la vente, des clients acheteurs me confient aussi leur bien à la vente, les clients qui deviennent prescripteurs, et le bouche-à-oreille, le farming…).
    Un an de travail certes pas de tout repos, mais très positif, encourageant.
    Des réunions en ligne et des suivis pour toujours nous rebooster et nous enrichir (on ne peut pas tout savoir…).
    Et puis j’ai la chance de partager mon secteur avec Bruno, que j’ai fait rentrer dans le réseau, et qui avance lui aussi. Pas de problèmes entre nous. Nous formons un bon duo SAFTI, nous respectons mutuellement et partons du principe que 50/50, c’est mieux qu’une bulle. Donc si l’un de nous deux vend le bien rentré par l’autre, ce n’est que du bonus. Se faire confiance est très important. Autre point positif : quand l’un de nous est en vacances ou absent pour une quelconque raison, l’autre prend le relais (renvoi d’appel mis en place, remise des trousseaux de clés, …). Ca permet de ne pas perdre de transactions et d’éviter que nos biens soient vendus par la concurrence).
    La notion de partage est donc importante.
    Pour conclure, bilan 10/09/2012-10/09/2013 : POSITIF ! Je rempile !
    Bon vent à tous.

  4. Premier commentaire sur le blog,
    je suis en action depuis février et ma vision se réalise à son rythme, à petite touche impressionniste.
    Stéphanie me servant de modèle et de fil d’Ariane, nous formons tout les deux un binôme fonctionnant parfaitement, nous sommes rigoureux et durs avec nous mêmes, les résultats sont là, Stéphanie véritable bourreau de travail, abattant, labourant et semant le terrain de l’immobilier, véritable moteur de notre duo SAFTI.

  5. Muller Pierre dit :

    Tout à fait.
    J’ai réellement commencé au mois de mars, je vous avoue, après les 2 premiers mois, je baissais de plus en plus la tête et j’étais prêt à complètement arrêter car les gens de mon entourage me décourageaient!
    Bref, je ne les ai pas écouté et aujourd’hui, mon téléphone ne cesse de sonner et ma boîte mail est remplie pour de multiples raisons… la situation se décante et ça booste !
    De superbes rencontres, des superbes anecdotes, bref, que du bonheur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *